D’un montant de 700 000 € en subvention de la France, à travers l’Agence Française de Développement, un projet de coopération technique, piloté par l’Agence Nationale pour la Société de l’Information du Niger (ANSI), en partenariat avec le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat (HCME), accompagne la transformation numérique de l’administration nigérienne. La mise en œuvre est faite par Expertise France. La France est mobilisée pour appuyer le gouvernement nigérien dans sa volonté de rapprocher les services publics des citoyens et des entreprises grâce aux outils numériques.

Lors d’un atelier tenu le 12 octobre dernier, l’ANSI et le HCME ont conjointement annoncé la mise en place opérationnelle de ce nouveau portail de services publics. Aujourd’hui et après seulement quelques mois d’exécution du projet, une première version est à présent disponible. Les citoyens et les entreprises nigériennes peuvent consulter 80 démarches administratives, de la demande du certificat de nationalité ou de casier judiciaire pour les citoyens à la délivrance de permis de construire, la demande d’exonération fiscale pour les entreprises, par exemple. Parmi les fonctionnalités du site, je tenais particulièrement à souligner la disponibilité d’une description audio de chaque démarche, ainsi que la traduction en haoussa et zarma. En effet, l’accessibilité du portail à un groupe le plus large possible du site est primordiale.

La démarche vers une administration numérique est très importante pour les pays en transition, en vue d’établir une gouvernance efficace, transparente et inclusive, dans le but de contribuer au développement socio-économique des populations. Ainsi, l’e-gouvernement, devient un élément moteur dans le développement national. Ce projet s’inscrit dans cette dynamique, appuyant les initiatives entreprises par le gouvernement nigérien dans le cadre de la stratégie Niger 2.0.

Par ailleurs, le Projet d’Appui à la Modernisation de l’Etat pour un Service Public de qualité sur le territoire (AMESP), d’un montant de 5 millions d’euros en subvention par la France, piloté par le Ministère de l’Intérieur et le HCME, ambitionne de contribuer au renforcement de la présence de l’Etat dans certaines régions marquées par l’insécurité. Ainsi, la France est extrêmement mobilisée, aux côtés de l’Etat du Niger, pour améliorer la qualité des services, les rendre accessibles à tous et dans toutes les zones, même les plus reculées, et finalement accroître l’efficacité interne du secteur public, à travers la mise en place de mécanismes innovants, tels que le portail, service-niger.ne.

Mais les défis sont encore nombreux. En effet, le portail présenté aujourd’hui n’est qu’une première version, dans laquelle de nombreuses démarches sont consultables en ligne. L’ambition est que demain ces démarches puissent s’effectuer directement en ligne, sans passer par un guichet physique. Dans cet objectif, un travail intense de transfert de compétences et d’expérience entre les équipes françaises et nigériennes est réalisé depuis les débuts, pierre angulaire de ce projet de coopération technique. Il demeure primordial que l’ANSI, en lien avec le HCME, participe à l’éclosion d’un écosystème numérique de l’administration et forme des points focaux dans chaque ministère, afin d’assurer l’enrichissement du portail national. Afin d’ancrer le portail dans la durée, un rôle soutenu de tous les ministères aussi bien dans la mise en place, que dans la gestion du portail est indispensable à sa réussite.

Ambassade de France au  Niger