Pour la première fois que l’Association Internationale des Canadiens d’Afrique fait partie des observateurs du processus électoral en cours, elle apprécie l’organisation des élections locales et présidentielles au Niger.

AGBEMELO Semeho Eric est le président du conseil d’administration de l’AICA © : wa6k
AGBEMELO Semeho Eric est le président du conseil d’administration de l’AICA © : wa6k

AGBEMELO Semeho Eric est le président du conseil d’administration de l’AICA et il répond aux questions du magazine wa6k. AGBEMELO Semeho Eric dit être au Niger pour témoigner de la transparence et la vérité des urnes comme les autres observateurs électoraux. Lors du premier tour ; sur le terrain, l’AICA a apprécié le fait que toutes les personnes, qu’elles soient handicapées ou pas, aient les mêmes droits et devoirs et ceci est l’une des causes que défend le Canada. Mais ils ont aussi noté quelques manquements mineurs.  L’AICA a tenu à être au Niger aussi pour des questions de développement. Jouissant de double nationalité (africaine et canadienne), les membres de cette association aspirent au développement de l’Afrique à travers l’émancipation de la femme, l’épanouissement de l’enfant, l’éducation, la santé… Le PCA AGBEMELO Semeho Eric nous dit ceci concernant le développement : « Les jeunes ne doivent pas attendre pour que l’Etat change les choses. Il faut que la jeunesse nigérienne se motive. Et aussi le gouvernement doit l’accompagner pour accomplir le travail ».