Au Niger la célébration de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat du 12 au 18 novembre 2018 est marquée par le forum des jeunes entrepreneurs et une tournée du ministère de l’entrepreneuriat dans les centres incubateurs du pays. L’Oasis des entrepreneurs; le CIPMEN, les deux principaux centres d’incubation ont  accueilli Monsieur IBRAHIM Issifi Sadou ,ministre de l’entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes du Niger.

Echanges du ministre avec les incubées du centre
Echanges du ministre avec les incubées du centre

A L’Oasis des entrepreneurs, les échanges étaient axés sur la coopération entre le secteur étatique et le secteur privé. Dans un bref entretien  de dix (10) minutes environ; le DG de l’Oasis Abdoul Salami Cissé a eu à exposer à son hôte les difficultés rencontrées dans l’exercice du plan d’action de son centre… Entre autres difficultés, le manque de personnel  pour les formations des femmes incubées. « Aucune de nos formations n’est gratuite à 100%, on essaie de faire participer les femmes aux modules de formation, ce n’est pas grande chose qu’on leur demande, des fois la formation est de 250F à 500F par femme ». Le Directeur général de L’Oasis explique que le but de ces formations c’est aussi d’apporter un plus dans la vie des femmes. A ce propos il affirma : « La plupart des femmes formées nous disent : c’est la première fois que j’ai un diplôme, une attestation.» il poursuit en disant : «le plus important pour nous est d’apporter beaucoup plus  » Selon le ministre de l’entrepreneuriat, l’accès à des formations pourrait être solutionné si les deux structures se concertent et se mettent en accord sur des principes pré établis. « Ce ministère est créé pour vous, on n’est pas une agence d’exécution. Quelque  soit la politique que nous voulons faire, il faut que vous soyez associé.» a affirmé monsieur le ministre.

Tout en conciliant la nécessité de préserver l’environnement et la promotion de  l’émancipation de la femme, L’Oasis des entrepreneurs accompagne les femmes porteuses d’idées d’entreprise et offre des formations aux femmes des milieux ruraux via des séances de coaching et de formation. Avec des modules d’alphabétisation à l’entrepreneuriat, le centre dote les nigériennes de capacités de gérance de leurs entreprises.