maitre Hamadou Kadidjatou présidente de l'ADEPE-F/Espoir .CC:Wa6k
maitre Hamadou Kadidiatou présidente de l’ADEPE-F/Espoir .CC:Wa6k

L’Association pour la Défense et la Promotion de l’Enfant et de la Femme (ADEPE-F/Espoir) présidée par Me Hamadou Kadidiatou a lancé ses activités dans la matinée du 12 juin 2019. C’était à l’académie des arts martiaux de Niamey qu’a eu lieu le lancement couplé avec une conférence placée sous le thème de la « préservation des droits de l’enfant face au phénomène de la mendicité et de la traite des personnes ».

Cette association des professionnels de droits a pour mission première d’accompagner les enfants en difficulté. Le lancement des activités marque encore une fois un engagement de la société civile Nigérienne pour la cause des enfants. Dans la capitale Niamey, tout comme à l’intérieur  du pays; des milliers d’enfants nigériens sont livrés à la mendicité et des fois au banditisme. « La particularité de notre association, est du fait qu’elle est composée du monde judiciaire(…) au-delà de la protection qu’offre la majorité des organisations de la société civile, nous nous pouvons également aller à la défense de ces enfants » nous a confié  Hamadou Kadidiatou.

Entourée par des personnes connues par leur engagement en faveur de la personne humaine comme  Maimouna Gogé  et Cheick Ben Sallah, l’ADEPE -F/Espoir compte aller loin dans sa mission d’accompagner  les enfants et les femmes défavorisés du Niger. « Nous sommes parti du constat selon lequel l’accès à la justice n’est pas facile pour les couches les plus défavorisées, en plus les juridictions des mineurs ont beaucoup de souci par rapport au dossier de ces derniers.» nous expliqua maître Hamadou Kadidiatou.

Dans un pays comme le Niger, les droits des enfants méritent bien d’être défendus, et l’association ADEPE-F/Espoir vise cet objectif en passant par la vulgarisation des textes et droits des enfants, des plaidoyers et des sensibilisations.

wa6k.com