Agée de plus d’une vingtaine d’années, Rafik est un passionné de la photographie. De nationalité Nigérienne, il est né le 05 novembre 1996 dans la capitale Nigérienne et a fait son lycée au Complexe scolaire «Koira ». Aujourd’hui, détenteur d’un diplôme de master en Civilisations Américaines et parallèlement d’un autre en gestion des entreprises, Rafik ambitionne de lancer son agence de communication très bientôt.

Gaïssa Chaïbou Abdoul-Rafik l’avenir de la photographie Nigérienne.
Gaïssa Chaïbou Abdoul-Rafik l’avenir de la photographie Nigérienne.

« Cela m’est venu d’une manière assez inattendue. J’avais prévu un voyage qui n’a pas finalement marché. Alors j’ai décidé d’investir mon argent, que j’avais économisé dans l’achat de certains équipements de photo. Puisque déjà, j’aimais la photographie » confie Rafik  au magazine wa6k.

« Mais, ce qui me motive le plus, c’est de voir mon jeune frère s’intéresser à ce que je fais », a-t-il ajouté par rapport à sa source de motivation.

Même si Rafik a commencé à prendre des photos en Algérie, cette passion du jeune pour les images, le place dans la ligne droite ; de ceux qui peuvent faire renaître la photographie au Niger. Le métier de photographie a certes connu son apogée avec des grands photographes comme Hama Mounkaila, et bien d’autres. Par ailleurs, l’histoire des beaux clichés du Niger continue d’être écrite par des photographes comme Bouba Magagi, et bien d’autres héros méconnus. Avec le perfectionnement des caméras des téléphones portables, le métier de la photographie tend à se réformer.

« Ce qui a boosté mon apprentissage dans le domaine de la photographie, c’est ma rencontre avec un Burundais, qui s’appelait Bruno ; le reste je l’ai appris grâce aux tutoriels de Youtube ». Déclara Rafik.

Outre le rêve de faire carrière dans la photographie, des passionnés des belles images se taillent déjà une place dans l’arène du digital. Ils font des réseaux sociaux leurs canaux de diffusion. C’est le cas de Rafik Photographie.

Ce jeune nigérien de 23 ans,  ayant fait des images sa passion. Régulièrement, il publie ses photos, et celles de ses mannequins sur son compte Facebook.

Rafik nous explique son amour pour la photographie en trois mots: «  la passion, le travail et le succès ». Certes, une carrière dans un secteur comme celui de la photographie n’intéresse pas assez les jeunes de nos jours ; néanmoins il faut reconnaître qu’avec la détermination et la passion des  couleurs, tout est possible dans un monde de photographie assez inexploité.

Olivier ASSOGBAVI