D’après Abraham Lincoln, la démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Au Niger, ce gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple a une histoire. La démocratie y est installée depuis environs 30 années. Les premiers partis politiques sont le Parti Progressiste Nigérien-Rassemblement Démocratique Africain (PPN-RDA), le parti de la majorité et le parti Sawaba de Djibo Bakari qui était le parti de l’opposition. Après la conférence nationale souveraine du 26 Juillet 1991, plusieurs autres partis politiques ont vu le jour d’autres et il continue de surgir. Au total 139 selon les chiffres de la commission électorale indépendante.

Boukar Idi, enseignant de philosophie à la Faculté des Lettres et Sciences Humaine à l’Université Abdou-Momouni de Niamey et à l’école Normale Supérieure, observateur et analyste politique-wa6k
Boukar Idi, enseignant de philosophie à la Faculté des Lettres et Sciences Humaine à l’Université Abdou-Momouni de Niamey et à l’école Normale Supérieure, observateur et analyste politique-wa6k

Boukar Idi,  est enseignant de philosophie à la Faculté des Lettres et Sciences Humaine à l’Université Abdou-Momouni de Niamey et à l’école Normale Supérieure, observateur et analyste politique. Il dit : « Après plusieurs décennies, notre démocratie n’avance guère à cause de plusieurs obstacles » car « pour véritablement parler de démocratie, il faut que cette démocratie soit effective et elle doit respecter certains points tels que : la liberté d’expression, l’égalité des citoyens devant la loi, le respect des règles ».

Selon le philosophe, « Il faut aussi éduquer tous les citoyens de telle sorte que chacun adopte une attitude de démocratie envers soi-même et envers le bien commun ». A cela il ajoute également : « Pour qu’il ait démocratie, il faut qu’il y ait une masse critique de citoyens qui s’éveille tôt et se bat. Car si un peuple vit dans la misère, l’injustice, la corruption…  son appréhension de la démocratie sera toujours biaisé ».

Et de conclure en ces termes : « Néanmoins, des avancées en terme de démocratie sont constatées avec la 7ème République et nous espérons que la future génération va davantage améliorer les choses afin de hisser le Niger au rang des grands pays démocratiques du monde ».