Jeune entrepreneurs Nigériens. Rafik Photography pour Wa6k.com
Jeune entrepreneurs Nigériens. Rafik Photography pour Wa6k.com

Depuis le 19 mars 2020, que le gouvernement Nigérien a décrété l’état d’urgence sanitaire à Niamey, la situation des petites et moyennes entreprises a évolué de mal en pire. Fermeture des frontières, interdiction de regroupement … Chacune des mesures édictées par l’autorité sanitaire affecte le rendement des petites et moyennes entreprises.

Ces entreprises qui pour la plupart ont des revenus faibles, se sont retrouvées paralysées par la maladie à CORONA VIRUS. Pour certains observateurs de la vie économique du pays : « Le corona virus est révélateur des manquements de l’écosystème économiques Nigériens ».

Une impréparation de ces entreprises face à une crise qui pourrait être gérer via le digital.

Surpris par l’évolution de la maladie, la plupart des promoteurs de petites et Moyennes Entreprises ont manqué de stratégie pour contrer ou contourner l’évolution des mesures barrières. Déjà bien avant la crise sanitaire, très peu de PME avait intégré une solution digitale dans la gestion de leurs entreprises, ce qui a accentué leurs vulnérabilités. Très rapidement les patrons les plus ingénieux ont développés des stratégies digitales afin de limiter l’impact des mesures barrières sur leurs activités économiques.

La gestion de la crise dépend de la taille et du secteur d’entreprise.

Celles qui sont dans le secteur de l’évènementiel, la culture, sont les plus touchés car l’une des mesures essentielles de l’autorité sanitaire est l’interdiction des regroupements. Ce qui a conduit à une annulation de plusieurs rencontres. Les entreprises du domaine de la restauration et les petits commerces au bord des grands axes routiers sont également touchés par la COVID 19. Le slogan « restez-chez vous » est une sanction pour ces catégories d’entreprise.

La relance timide

Après presque deux mois de pénible moment, les petites et moyennes entreprises nigériennes se relèvent peu à peu de la crise mais cette fois-ci avec des leçons. Et l’une des leçons apprises par la plupart des entrepreneurs est d’abord la digitalisation de leurs secteurs d’activités et la tenue d’une comptabilité rigide.

Olivier ASSOGBAVI