Ousseini Abdoulaye:Expert en propriéte intellectuelle.
Ousseini Abdoulaye:Expert en propriéte intellectuelle.

Le personnel de l’agence nationale de la propriété intellectuelle et de la promotion de l’innovation , était  au centre incubateur des projets d’entreprises le 21 décembre 2018 à L’Oasis de Niamey pour une conférence débat sur le thème : LES ENJEUX DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DANS LA CRÉATION ET LE DÉVELOPPEMENT D’UNE ENTREPRISE. Pour l’expert en propriété intellectuelle Ousseini Abdoulaye de l’Agence et représentant du Niger auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle « nul n’est exclu des risques de contrefaçons, qui est l’une des violations du droit de propriété intellectuelle ».

Ce rendez-vous avec les entrepreneurs a pour objectif d’outiller les jeunes inventeurs sur les procédures de protection de leurs œuvres. La propriété intellectuelle est le domaine comportant l’ensemble des droits exclusifs accordés sur des créations intellectuelles. Elle comporte deux branches: La propriété littéraire et artistique, qui s’applique aux œuvres de l’esprit, est composée du droit d’auteur et des droits voisins. La propriété industrielle, qui regroupe elle-même, d’une part, les créations utilitaires, comme le brevet d’invention et le certificat d’obtention végétale.

Au Niger les questions relatives aux droits littéraires et artistiques sont confiées au Bureau Nigérien des Droits d’Auteurs et celles liées à la propriété industrielle est confiée à l’agence nationale de la propriété intellectuelle et de la promotion de l’innovation . « Protéger sa marque ou son nom, permet de lutter contre la concurrence déloyale » a affirmé Ousseini Abdoulaye au micro du studio kalangou.

Au Niger la protection de sa marque est facturée à un montant de 400 milles francs CFA sur une durée de 10 années. Si ce montant parait élevé pour des petites et moyennes entreprises, la détention d’un brevet d’invention protégerait contre la contrefaçon, et donne au propriétaire un droit de monopole.