Nadège Sanogo promottice de l'entreprise « Art eco BTP ».
Nadège Sanogo promottice de l’entreprise « Art eco BTP ».

Au SANEF 2018, le pays invité d’honneur fut le Burkina faso. Pays frontalier du Niger, le Burkina faso et le Niger partagent beaucoup de similitudes c’est aussi pareil dans le domaine de l’entrepreneuriat. A cette deuxième édition de SANEF, l’innovation Burkinabaise est incarnée par la vision d’une jeune dame responsable d’une entreprise de recyclage et de transformation des pneus « Art eco BTP ». Nadège Yanogo est celle qui redonne une nouvelle vie aux pneus, en les utilisant à d’autres fins beaucoup plus utilitaires. Le magazine a fait sa découverte. Elle se dévoile dans cet article.

« Je suis ingénieure civile  de formation et depuis une année je me suis lancée dans l’entrepreneuriat. Je m’intéresse au recyclage » déclare-t-elle au micro du magazine Wa6k. Assise au milieu de plusieurs articles : Des sièges, des chaussures, des seau, etc.. Nadège se dit confiante de la bonne marche de sa jeune entreprise. Tous les articles exposés ont une particularité : Elles sont toutes fabriquées à base de pneus.

A la question de savoir : Comment est née la passion du recyclage ? Elle nous répond : « En cherchant une idée pour entreprendre, on cherche souvent quels problèmes on peut résoudre, en ayant un impact sur  l’ensemble de la population, c’est de là que l’idée m’est venue. » L’idée est venue, l’esprit a conçu le projet et la main a réalisé, les produits finis sont déjà sur le marché et la vision emballe déjà la sous-région. « Mon entreprise se porte bien, certes je suis à ma première année mais j’ai de bonnes retombées .Au Burkina Faso, déjà les gens accueillent très bien nos produits » nous rassurent – elles.

Entreprendre en Afrique Occidentale n’est pas aussi une chose facile, mais avec le plein d’innovations et de réflexions, les jeunes entrepreneurs du continent peuvent tirer leur épingle du jeu.