Imprimante 3D Fabriqué par "Dicey Tech" basée à Manchester en Angleterre.© :WA6KImprimante 3D Fabriquée par « Dicey Tech » basée à Manchester en Angleterre.© :WA6K

La technologie  de l’imprimante 3D fait partie des révolutions dans le secteur de la science. Par définition elle réalise l’impression 3D qui est la création en trois dimensions réalisée à l’aide d’un fichier numérique et de certains matériaux (métal, plastique, céramique…).

Au Niger, cette technologie est à l’étape embryonnaire et presque inexistante au début de l’année 2017. Grâce aux efforts de plusieurs acteurs  le Niger a connu cette technologie lors de la semaine Africaine des sciences.

C’est alors grâce à Sofiane Bébert un jeune ingénieur Nigérien étudiant à l’université de  Manchester et diplômé d’un master en mécatronique ; que les jeunes nigériens ont découvert l’imprimante et l’impression 3D.  « Oui on a une imprimante qui fabrique elle-même 40% de ses composants » déclara t’il lors de la semaine Africaine des sciences.

Développée par la startup  Dicey Tech basée à Manchester en Angleterre,

la technologie 3D pourrait impacter considérablement le développement de nombreux pays africains comme le Niger, en offrant aux inventeurs la possibilité d’imprimer le prototype de leurs inventions avant de passer à une conception définitive. Etant un pays enclavé, le Niger importe la plupart de ces matériaux dans les pays voisins et des fois depuis la Chine. Mais le procédé de la technique 3D facilitera l’accès à différents matériaux.

La plupart des étudiants manquent de moyens pour réaliser un prototype de leurs projets. Ce qui complique la réalisation des projets et conduit parfois à l’abandon. Une imprimante 3D permettrait alors de faciliter cette pré-réalisation des idées.

A la question de savoir où est-ce que nous pouvons imprimer nos conceptions en 3D, à Niamey?

Sofiane Bébert; Co-fondateur de Dicey-Tech © :WA6K
Sofiane Bébert; Co-fondateur de Dicey-Tech © :WA6K

Sofiane Bébert nous répond : «Non pas pour l’instant, les nigériens vont devoir patienter encore un peu. J’ai lancé ma start-up, Dicey Tech, à Manchester quand j’ai fini mes études. Et à l’occasion de la semaine africaine des sciences j’ai eu l’opportunité de venir parler de ce qu’on fait. Ça m’a donné l’opportunité de juger l’intérêt des gens pour l’impression 3D et de me faire une idée de la manière dont je peux introduire notre imprimante au Niger. »

Outre le domaine des inventions technologiques, la technique d’impression 3D peut être utilisée dans le domaine de l’architecture, l’art et le dessin. L’application de la technologie de l’impression 3D changerait considérablement le cours de certains domaines d’activités et les concernés en sont conscients. Sofiane nous explique ceci en ces termes : « Dans l’ensemble les gens sont très enthousiastes quand ils voient les opportunités que cette technologie peut leur offrir par exemple la réalisation des maquettes pour les projets d’architecture».

Vivons la technologie, c’est une opportunité de réussite et faisons d’elle notre fer de lance pour le développement du continent africain. Tel est le message qui se cache derrière la détermination de cette startup.

Olivier ASSOGBAVI