Le Togo, champion de l’UEMOA, la 2ème année consécutive

Une femme payant un agent de micro finance © : TogoFirst
Une femme payant un agent de micro finance © : TogoFirst

Avec un taux de bancarisation stricte (TBS) qui ressort à 25,1%, le Togo est le pays de l’Union qui a affiché ainsi la meilleure performance dans la zone Uemoa en 2019, en termes de la population adulte détenant un compte dans les banques, les services postaux, les caisses nationales d’épargne ou encore le Trésor. Le pays, locomotive de l’UEMOA en la matière, statut qu’il conserve, la 2ème année consécutive, a toutefois perdu du terrain, avec une régression d’1,5 point de pourcentage. Un an plus tôt, le pays affichait 26,6% sur cet indicateur.

En 2019, la population adulte togolaise titulaire d’un compte dans les institutions susvisées dépasse donc celles du Bénin (24,8%), du Burkina (23,2%) et de la Guinée-Bissau (20,3%). Le Niger affiche pour sa part, la performance de bancarisation stricte la plus faible de l’union (6,8%).

Au cours de la même période, le Togo ressort aussi avec le taux de bancarisation élargie (TBE) le plus élevé de l’union (largement au-dessus de la moyenne de l’Uemoa, 39,7%). En effet, le pays affiche un TBE de 78,5% et se positionne devant les pays comme le Bénin (72,2%), le Sénégal (52,0%) ou encore le Burkina (43,4%).

Cette statistique qui intègre le pourcentage des détenteurs de comptes dans les institutions de microfinance au taux de bancarisation stricte, a crû de 1,4 point de pourcentage dans l’espace monétaire. De 38,3% en 2018, elle a atteint 39,7% en 2019 .

Mais globalement, devancé par la Côte d’Ivoire qui a eu en 2019 le taux le plus élevé (77,9%) et le Bénin (77,8%), le Togo enregistrera la 3ème meilleure performance de l’union en matière d’inclusion financière (72,3%). Il se positionne ainsi mieux que le Burkina (70,9%) et le Sénégal (70 %).

Source: Togo first