Je me nomme Aminata Sissoko et je suis de nationalité malienne, jeune fille lycéenne  âgée de 18ans sans enfant et résidente au Mali principalement à kalaban-Coro. Je fais des études scientifiques et cette année je fais le BAC en TERMINALE SCIENCE EXPERIMENTALE (TSexp). Je suis malinké originaire de la région de Kayes. Mes loisirs sont la lecture, le sport, surtout le basketball. Je parle 4 langues dont le Bamanan, le  Malinké, le Français et l’Anglais où je me débrouille un peu. Enfin, je consacre la plupart de mon temps libre à l’écriture et à la lecture.

Etant jeune élève en train de préparer un examen d’Etat, le Baccalauréat: quelle est votre vision du système de l’éducation Malienne?

Je dirai tout simplement que le système éducatif malien est malade et le réformer sera la meilleure des choses. Et sur un point essentiel qui est celui des enseignants, il n’y a pas vraiment d’enseignants  de qualité, il faut aussi voir du côté des élèves également qui passent presque toute l’année en grève comme c’est le cas de  l’année scolaire 2017-2018.Penser à changer ces systèmes et à mettre du sérieux sera la meilleure des choses à faire.Notre avenir , à nous les jeunes étudiants et élèves du Mali dépend de ce que nous recevons à l’école. Et si nous essayons de voir sur 100 enseignants seulement 25% sont de qualité et le reste, les 75%  on n’en parle même pas. Et disons que sous la Première et Deuxième République le système éducatif était très différent de celui de maintenant et je dirai qu’il y’avait  beaucoup plus de rigueur. Donc si vraiment les dirigeants Maliens pouvaient revoir notre système éducatif et songer à le reformer ça sera un atout pour nous les jeunes, car l’avenir d’un pays repose sur les jeunes, ils sont les réflets de demain.

Le chômage affecte votre manière d’étudier? Comment?

Le chômage étant l’un des facteurs qui domine notre pays,il m’affecte  non seulement moi, ma manière d’étudier mais aussi celle des autres élèves et étudiants. Le marché de l’emploi est débordé. En ayant un état d’esprit négatif sur ce problème d’emplois, en voyant tout cela, il y’a un petit  désespoir qui se crée, donc on a alors tendance à avoir peur d’être directement sans-emploi après nos études.

La tendance des dirigeants Africains, c’est l’entreprenariat des jeunes, partagez-vous  cet avis ?

Disons que l’entreprenariat constitut pour moi  un antichômage .Et cela  contribuera également à motiver  les jeunes africains à adopter la stratégie de création des industries et des services indispensable au développement du continent africain. Et ça donne l’occasion également aux jeunes africains de réaliser leurs ambitions professionnelles dans le domaine qu’ils désirent. Sachant également que chaque année qui passe des milliers de jeunes africains entrent sur le marché de l’emploi et ce dernier étant saturé alors je pense que la création d’entreprises pourra beaucoup corriger ce problème et contribuera également au développement de l’Afrique. Donc en gros ça pourrait être une arme de lutte contre le chômage.

 

Après le Baccalauréat, c’est quoi le plan?Après avoir obtenu le diplôme du Baccalauréat, je compte entreprendre des études dans le cadre de la communication et aussi dans le domaine de la chimie comme laborantine. Et en plus j’ai une vision plus vaste comme par exemple pouvoir organiser des débats inter-écoles , inter-pays en s’appuyant sur les phénomènes qui sont d’actualité avec bien sûr l’aide des personnes partantes pour ce projet.

Faîtes-vous partie d’une association de jeunes? Pourquoi?

Je n’ai pas l’envie d’intégrer les associations mais j’ai l’ultime ambition de former ma propre association de lutte contre l’injustice et la ségrégation raciale.

Quel est votre projet pour l’Afrique?

Je compte lancer une association pour les jeunes leaders africains qui ont des projets de développement pour l’Afrique. Enfin, je me battrais toujours pour la justice. Egalement pour une paix durable en Afrique ainsi que dans ce monde et ce projet de paix ne pourra être réalisé que si et seulement si chaque Africain se mettait aussi à cultiver la paix en soi d’abord, comme le dit une citation <<SOYEZ LE CHANGEMENT QUE VOUS VOULEZ VOIR AUTOUR DE VOUS>> c’est seulement en chassant la haine de nos cœurs et en y installant l’amour du prochain, que la paix sera une réalité et enfin la lutte contre la ségrégation raciale dont les noirs ont été victime et continuent de l’être arrivera à son terme. J’ai plein d’autres perspectives que j’aimerai garder en ce moment pour moi d’abord.

Votre dernier mot

Moi, Aminata j’ai toujours dit et je continuerai à le dire seule l’union fait la force. Si les Etats africains s’unissent, ils auront les mêmes états d’esprit, qu’ils échangent entre eux car le dialogue favorise les liens et alors soyons en sûr que nous pourrons alors parler d’une Afrique unie et développée. Comme le dit d’ailleurs Nelson Mandela << LA MEILLEURE MANIERE C’EST DE S’ASSOIR ET PARLER>>.  Et également mon premier roman est en phase de publication même si tout n’est pas fini d’abord.

 

JE VOUS REMERCIE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!