En saison sèche chaude, les producteurs maraichers proches d’Agadez produisent une quantité importante de pastèques.

La récolte commence en avril et se poursuit jusqu’en juillet. Le pic de production est observé au cours du mois de mai. Toute la production de la région transite par le marché d’Agadez, à l’exception des faibles quantités autoconsommées dans les bassins de production. Les autres communes (Arlit, Tchiro, Ingall, Aderbissanat, etc.) sont approvisionnées par le marché central d’Agadez.

Questionné, Elhadji Ankane, un responsable de la gestion du marché, indique : « nous avons enregistré 24 véhicules Land Rover au cours de la journée du 4 mai 2020. Chaque véhicule transporte entre 200 et 250 unités selon leur taille ». Donc, en moyenne, 5 000 pastèques arrivent chaque jour sur le marché pendant cette période.

La pastèque se commercialise par lot de 100 unités. Le prix de la centaine varie entre 40.000 et 70.000 F.CFA selon la taille moyenne, à la date du 4 mai. Le poids moyen d’une pastèque tourne autour de 5 kg. Ce prix était à 130 000 – 150 000 F.CA la semaine passée.

Mais surtout, l’année dernière à la même période, le prix de la centaine variait entre 150 000 F et 220 000 F. La baisse de prix est très importante (une division par trois) et provient des conséquences de la pandémie du COVID-19 qui entravent le transport vers Niamey.

Chambre Régionale d’Agriculture d’Agadez. 

Source: RECA NIGER